Liens sponsorisés

Poème d'amitié pour un garçon



Magnifique poème d'amitié à envoyer pour un ami proche parmi la collection suivante des poèmes sur l'amitié:

Poème d'amitié pour un garçon

Poème d'amitié style sms


Les jours ont beau passer…
dans mon cœur tu resteras gravé,
tu es une amie comme ceux qu'on veux
avoir pour la vie. Ne change surtout pas!

Si tu cries, si tu pleures,
si la nuit te fais peur au fond de ton cœur
si tu cherches un confident penses à moi
je ne serais jamais loin de toi.

L'amitié est une fleur rare.
Pour qu'elle soit toujours belle et grandisse,
elle a besoin d’être arrosée.
En t'envoyant ce poème j'arrose celle qui nous unit.

toi et moi sommes comme
les faces d'une médaille
on ne se voit jamais mais
on reste toujours ensemble

Joli poème


Quand je t'ai vu mon cœur as fondu,
je l'ai senti battre tel un bateau
Sur l’océan des sentiments perdus
et je me noie dans ce triste flot

Pourquoi ne me regardes tu pas
toi que je vois et que j'adore
ton ombre brille à chaque pas
que je fais et mes sentiments sont plus fort

Mes larmes de soupirs sont remplis
de ton image trouble quand je te devine
je fonds et j'aime quand tu souris
même si ce n'est pas à moi, mon bien aimé


MON AMI



Tu sais déjà à quel point tu comptes pour moi
Je vois que depuis quelques jours tes yeux se sont assombris
Que se passe-t-il dans ta vie
Je respecterai ton silence
Mais tes inquiétudes me hantent
Si je peux t’aider crois moi je vais essayer
Même si se n’était que de t’écouter

Je suis là bien que je ne suis pas tout près
Je suis à une distance de coup de téléphone
Si jamais tu as besoin
J’accoure tu le sais bien

Ne garde pas silence
Ne reste pas éloigné de moi
Notre amitié compte tellement pour moi
Je suis désolée si ma maladresse t’a blessé

Je t’en pris aide-moi a trouvé les bon mots
Ton amitié me manque trop

Un homme et une femme

par Charles de Leusse

Soleils dans nos mains
Nous ont réchauffé.
Dehors est le froid ;
En nous est l'été.
Le matin des yeux
S'est levé aux vues
Du jour revenu
Qui n'était pas vieux.
Nous sommes jeunes d'amour ;
Nous sommes vieux des heures.
Doucement autour,
Et si vite de peur.
Serre-moi encore :
L'amour gonfle mon corps.
Le souffle si rapide
Que tout bas j'avance,
Sans jamais partir ;
Toujours revenir.
Le mouchoir d'adieu
Est comme dans nos yeux.
Nous n'y voyons pas,
Mais le savons là.
Les ongles sont nos griffes,
Le seul marbre qu'on greffe.
Car le temps viendra
Où nous coucherons là.
Nos corps sont bien tendres,
Et bien chauds de cœur.
Tiens-moi donc la main.
Elle tient en chacun.
Nous sommes un seul corps,
Mais une seule poussière.
Vivons maintenant
Qui glisse vers demain.
La paume de nos mains
Est la même en poing,
Mais dans l'autre main,
Elle grandit de deux.
Deux mains pour deux âmes :
Un homme et une femme.

Poème de Gaara-boubitta


Il est partie loin de l'autre
C'est son âme qui la conduit
Il est partie de son plein gré
C'est l'autre qui on souffrirait
Il est partie sans dire un mot
Il est partie si vite comme une boule de canot
Et l'autre il a le courage de le rattrapé
Seulement les circonstances l'on frappée
Mais l'autre a toujours cette petite goûte d'espoir
Et l'autre l'a rattrapé son le voir
Mais lui il a changé
Et l'autre est resté comme un passager bouche bé 
Posted by Mayno Ammoun On 06:35
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Liens sponsorisés

Publications